orphanwork:

Julien Magre

orphanwork:

Julien Magre

Yvonne rentrait vieillie d’avoir passé sa journée à tirer le drap sur les amours des autres.

(en référence à une femme de chambre)

Alain Bonnand, Feu mon histoire d’amour.

 
Alain Bonnand, à la fin de Martine résiste (Le Dilettante)

Alain Bonnand, à la fin de Martine résiste (Le Dilettante)

 
 graffitivre:

http://clementharpillard.tumblr.com/
 
Le projet en français s’annonce fat!

Le projet en français s’annonce fat!

Il paraît que la culture contribue sept fois plus au PIB que l’industrie automobile.
— Goria, Il paraît, dans Le Tigre (juillet-Août 2014).
Écrivain châtelain à l’écriture chantournée […] notamment célèbre pour avoir dansé un tango avec Louis Aragon dans l’appartement parisien d’Andy Warhol le soir de la mort d’André Malraux.
— Entrée « Camus, Renaud » dans le Dictionnaire de littérature à l’usage des snobs de Fabrice Gaignault.
- Quelles sont les raisons de votre engagement?
- La Résistance était le seul endroit où l’on pouvait alors se procurer de la cocaïne gratuitement.
— Pierre Herbart

Journal du 05/09/2014

Michel Houellebecq ressemble de plus en plus à Albert Cossery /// Monsieur Thévenoud ne déclarait pas ses impôts alors que Monsieur Thévenoud était, depuis mars 2013, vice-président de la mission d’information sur la fraude fiscale (Mediapart) /// Foreign/National /// « La chaîne des 10 livres préférés sur Facebook » /// samedi 6 = julia midi + michael après-midi + dalia soir /// Bron.

- Et les éditeurs? Là, nous pouvons parler à la fois des hommes et de l’argent.
- Justement, après Julliard, on finissait par ne me parler que de mes contrats et j’aime mieux qu’on me parle de mes livres. René Julliard n’était plus là, Gisèle d’Assailly non plus, il ne restait personne des gens que j’avais connus lorsque j’étais entrée dans la maison. J’ai rencontré alors Henri Flammarion. Il m’a dit:”Mon père avait une danseuse, c’était Colette; à l’époque, c’était la seule femme de l’édition, et depuis il nous manque une danseuse.” Alors, j’ai répondu: “Vous tombez bien, je danse admirablement.” Et puis, il m’a dit ce que j’avais envie d’entendre: qu’il souhaitait que je reste chez lui à vie, que si je devenais vieille et fauchée, il s’occuperait de moi, que l’argent n’avait pas beaucoup d’importance, que les rapports entre l’auteur et l’éditeur devaient être fondés sur la confiance totale.
— Françoise Sagan, “Je ne renie rien”:entretiens 1954-1992, Stock.
J’ai longtemps cru qu’il n’y avait rien de pire que d’être coincé dans une conversation avec une personne qui ne sait absolument rien sur rien. Mais je connais quelqu’un qui m’a appris que ce n’était pas vrai. “Il y a pire que de parler avec quelqu’un qui ne s’y connait en rien, m’a-t-il dit. C’est parler avec quelqu’un qui ne s’y connait en rien sauf en musique.”
— Chuck Klosterman, Sexe, drogues et pop-corn

#floodofkool

Menteurs, soyez précis
— Alexandre Vialatte